On the verge…

5 Ans. Enfin, un peu plus, au moment où j’écris ces lignes. Le maté que je ne pouvais pas boire au début de mon aventure, est en train de refroidir, tranquillement sur la table, Cerise me regarde avec cet oeil félin bienveillant, allongée sur le lit, alimentant sa progéniture, that’s how life goes.

Ça pue du cul. 

J’ai senti ce vide plusieurs fois dans mon voyage. Ce n’est pas la première fois, loin s’en faut. En apparence tout va bien. J’ai réussi à peu près à me débarrasser de cette faune toxique qui me faisait clairement perdre mon temps, je me suis mise au sport, j’ai un appart super cher dans un quartier huppé de Buenos Aires. Et pourtant j’arrive à plat. Plus de jus. Pas envie de me battre pour tout ça. Je suis une battante, mais sous certaines conditions, je casse comme du verre.

« Fais le bilan »

Calmement.

« Tu as mûri »

Oui mais j’ai eu 30 ans, et même 31.  Quand bien même, j’ai l’impression de faire toujours les mêmes erreurs. Sont-elles inscrites dans mon génome? Je vois les choses différemment, comme avec le prisme de l’expérience. J’ai passé de bons moments en 5 ans, de très bons même. J’ai découvert le taekwondo, et que je pouvais évoluer dans cet art. Si on se réfère à ce moment, les 5 années entières valent la peine d’avoir été vécues.

« le taekwondo »

Sans aucun doute. À l’échelle de ma vie, cette découverte est surtout spirituelle. Je savais que les arts martiaux me plaisaient, mais la pratique a tellement élevé ma conscience que je peux difficilement imaginer arrêter de pratiquer demain.

et quoi d’autre?

Je ne sais pas. J’arrive en France une main devant une main derrière, avec très peu d’expérience valorisable sur le plan professionnel. Ce n’est pas pointer au chômage qui me dérange, c’est de pas savoir quoi leur dire.

Même si la situation pour moi est compliquée ici, je pense que ce le sera d’une manière de différente en France.

Malgré tout, je passe toujours beaucoup à être sur le point de faire quelque chose, et malgré la dynamique excellente de ce procédé, je vieillis. Je me prive de toute relation amoureuse parce que ça me rend fragile. Ce qui ne signifie pas que je ne tombe pas amoureuse, malheureusement. CQFD.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s